Le mois de février est le mois de la santé du cœur. Autrefois moins touchées par les maladies cardiovasculaires, de nos jours, les femmes sont plus concernées par cette réalité. Selon la Fondation des maladies du cœur, les accidents vasculaires cérébraux et les maladies du cœur sont les principales causes de décès chez les Canadiennes.

ŒSTROGÈNES :HORMONES DE PROTECTION
Lors de la ménopause, le taux d’œstrogènes chute. Il est alors fréquent de constater une augmentation du taux du mauvais cholestérol sanguin (LDL), une diminution du bon taux de cholestérol sanguin (HDL) et une hausse de la tension artérielle. Ces changements augmentent les risques de maladies cardiovasculaires. De plus, alors qu’avant la ménopause le gras s’accumulait au niveau du bas du corps, la chute d’œstrogène provoque une accumulation autour de l’abdomen ce qui affecte négativement le profil métabolique.

MES CONSEILS DE PRO!
Au même titre que l’activité physique pratiquée de façon régulière, l’adoption d’une saine alimentation peut considérablement diminuer les risques de souffrir de maladies cardiovasculaires. Mes conseils :

  • Manger des légumes et des fruits à tous les repas.

Riches en composés protecteurs et antioxydants, les fruits et les légumes devraient occuper une place de choix dans votre alimentation. Les femmes devraient manger au moins 7 portions de fruits et de légumes par jour. On encourage aussi la multiplication des couleurs dans l’assiette !

  • Choisir les bons gras.

Ce n’est pas tant la quantité de gras mais bien la qualité des gras dans notre alimentation qui compte. Au banc des accusés : les gras trans et saturés. On évite donc les sources de shortening, huiles de palme et de palmiste. On privilégie plutôt les bons gras que l’on retrouve dans l’huile d’olive, le poisson et les noix et les graines.

  • Adopter une alimentation riche en fibres solubles.

Alors que les fibres insolubles aident à la santé intestinale, les fibres solubles favorisent le contrôle du cholestérol sanguin et de la glycémie.  L’avoine, le psyllium, la pomme et les légumineuses sont des aliments riches en fibres solubles.