Pour certains, il n’y a jamais de moment approprié pour penser testament, succession et inaptitude. Ces situations faisant partie de la vie et pouvant compliquer grandement celle de vos proches, ceux-ci ne pourront que vous être reconnaissants d’avoir organisé adéquatement vos affaires. L’un des plus beaux héritages que vous pourrez laisser à vos proches est la paix d’esprit, sachant que vous leur aurez évité bien des complications par votre prévoyance.

Soyez proactif et rédigez votre testament. Il a déjà été question des avantages du testament notarié dans une chronique précédente. J’insiste ici plutôt sur l’importance du testament lui-même. Sans testament, vos héritiers ne seront pas nécessairement ceux que vous auriez souhaités, la loi décidant à votre place qui hérite selon votre situation personnelle. Sans oublier que votre conjoint(e) de fait, même si la relation dure depuis des dizaines d’années, n’héritera jamais en l’absence d’un testament. Il se pourrait même que vos biens engraissent les coffres de l’État. Sans testament, vos héritiers devront eux-mêmes désigner le liquidateur de votre succession. Aucune disposition n’aura été prise pour protéger vos enfants mineurs.

Faites également preuve de prévoyance en rédigeant votre mandat de protection (mandat d’inaptitude). Comme le testament, ce mandat n’a pas nécessairement à être notarié bien que nous le recommandions fortement.  Sans mandat de protection, ce sont vos proches qui devront constituer un conseil de famille et décider de qui prendra soin de vous et de vos affaires si vous devenez inapte.  Cette personne ne sera pas nécessairement celle que vous auriez vous-même choisie. Sans parler des conflits familiaux qui éclatent parfois à ce moment. Il se pourrait même que l’État prenne en charge les décisions vous concernant.

Votre notaire, votre allié dans la protection de vos proches.