spj_photos-be%c2%a6une%c2%a6uvoles-2016-130
La période des fêtes est un moment particulier où la fibre de vouloir aider son prochain prend beaucoup d’ampleur. La grande guignolée des médias en est un bon exemple ; tous s’unissent pour amasser denrées et somme d’argent pour aider les plus démunis et permettre au plus grand nombre de traverser avec bonheur cette période de festivités.

La perception des gens en général est que la région de l’Ouest-de-l’Île est reconnue pour sa richesse… Mais saviez-vous que 14,7 % de la population desservie par le CLSC Pierrefonds (Pierrefonds, Sainte-Geneviève, Dollard-des-Ormeaux, Roxboro et l’Île-Bizard) vit sous le seuil de la pauvreté, que le revenu annuel moyen d’une famille défavorisée vivant dans le secteur Cloverdale de Pierrefonds est de 12 000 $ et que 27 % de la population de Sainte-Geneviève vit sous le seuil de la pauvreté ? *

Ces données peu connues du grand public ont fait réfléchir les dirigeants de la Salle Pauline-Julien. Cette réflexion a nourri la mise en place de diverses actions pour aider les plus défavorisés de notre société. Bien entendu, la période de Noël est un moment fort de notre démarche, car grâce aux dons de denrées de la part des membres du personnel et des bénévoles de la Salle, nous contribuons à aider les étudiants du Cégep Gérald-Godin moins bien nantis et leurs familles. Mais comme la pauvreté se vit à l’année, nous avons aussi voulu donner de façon récurrente des opportunités en favorisant l’accès à la culture aux gens dans le besoin et aux familles nouvellement arrivées. Comment ? En créant, entre autres, le Fonds au cœur de la scène. À titre d’exemple, ce Fonds aura permis l’an dernier à 56 familles d’assister gratuitement à l’un des spectacles présentés à la Salle Pauline-Julien dans le cadre de sa série famille.

La période des fêtes nous interpelle tous lorsque nous parlons d’entraide, mais il ne faut pas oublier que la nécessité de manger et d’être habillé pour faire face à notre réalité climatique ne s’arrête pas le 2 janvier… Les besoins continuent à se faire sentir bien au-delà. Alors, soyons à l’affût, donnons à La grande guignolée des médias, bien sûr, mais aussi à Partage-Action, à Centraide, à AJOI, au Fonds au cœur de la scène… Donnons aux plus démunis de l’Ouest-de-l’Île pour que la notion de partage soit présente tout au long de l’année.

* Données statistiques tirées du site Internet de PARTAGE-ACTION