Ne cherchez plus le plus grand admirateur de Félix Leclerc, il vient de Vaudreuil. Marcel Brouillard a dédié plusieurs livres et des centaines de conférence au poète national. L’album-souvenir Félix illustré retrace les moments marquants de sa vie, à travers 230 photos et tableaux.

« Je ne veux pas qu’on l’oublie, c’est mon idole, lance candidement l’écrivain de 86 ans qui présente son 26e livre. Ma rencontre avec Félix a changé ma vie. J’ai vécu 20 ans à côté de chez lui. Il m’a tellement donné confiance en moi. J’ai une dette envers lui. » Marcel Brouillard avait 14 ans alors qu’il rencontra Félix, son voisin de 31 ans. Tout au cours de sa vie médiatique, il a suivi la carrière du troubadour québécois.

« Jeune, j’étais complètement perdu. Félix m’a guidé. Il était mon mentor. Chaque fois que je le voyais, il savait me donner des ailes », ajoute-t-il sincère.

Marcel Brouillard amenait chez son célèbre voisin ses jeunes amis talentueux comme Raymond Lévesque, André Lejeune, Marc Gélinas ou encore Gérald Godin. Félix se montrait très généreux envers eux, animé par le désir d’aider la jeunesse.

C’est même Félix qui lui avait suggéré d’entreprendre un journal local à Vaudreuil qui n’en détenait pas à l’époque. Chose promise chose due, Le Presqu’île a duré 12 ans. Il lui avait aussi permis d’interviewer des vedettes de la chanson comme Maurice Chevalier, Mireille Mathieu et Charles Trenet.

Dans Félix illustré, sa vie, son œuvre, on retrace les ports d’attache de la légende grâce aux petites anecdotes, de Québec, Sainte-Marthe-du-Cap, Trois-Rivières, Montréal, Vaudreuil, Lausanne, Paris et l’Île d’Orléans. Huguette Brun a collaboré aussi au concept des éditions Vaudreuil.

De sa campagne aux abords du lac Deux-Montagnes, on lui découvre son amitié avec Henry Deyglun et Janine Sutto qui le nomment parrain de leur fille Mireille, des célébrations du village où on lui demandait de pousser la chansonnette, son amour pour la nature, et plus encore.

Son refuge à L’Anse de Vaudreuil est dorénavant la Maison Félix-Leclerc, un centre d’interprétation accessible au public.

L’infatigable Marcel Brouillard

Lorsqu’on parle à Marcel Brouillard, on croirait que le communicateur a 50 ans de moins. Le résident du Chez-nous des artistes jongle avec un horaire chargé. Il visite les maisons de la culture et les bibliothèques de la province lors de sa tournée de la causerie-spectacle Merci Félix avec son ami chanteur-humoriste André Thériault.

« Je ne suis pas prêt pour la retraite, avoue-t-il en riant. Je reprends la route pour glorifier les artistes avec qui j’ai noué des liens indissolubles. Même si plusieurs sont partis pour un monde meilleur, je continue de les faire vivre. C’est notre folklore .

Brouillard raconte le parcours de Félix. Son récit est agrémenté d’un répertoire de chansons immortelles du grand poète, mais aussi de Vigneault, Ferland et les autres.

Un nouveau projet trotte déjà dans la tête du passionné. Durant des mois, il a répertorié la toponymie de centaine de lieux publics ici et l’autre côté de l’Atlantique qui immortalisent le nom de Félix Leclerc. Tout y passe, institutions scolaires, bibliothèques, organismes, rues, boulevards. Il est en réflexion sur la suite.

Tout comme son voisin Félix, Marcel Brouillard est nommé Chevalier de l’Ordre de la Pléiade pour son militantisme à l’endroit de la chanson francophone. Chapeau M. Brouillard!